La bouteille de vin choisie au hasard (en fonction du prix) en supermarché ou la commande familiale de 10 cartons de vin « habituel » ne sont plus la règle, et de nouvelles manières de consommer du vin émergent. De plus en plus de personnes achètent du vin en ligne, comparent les classements, consultent les avis, ou souscrivent à des coffrets cadeaux. Il est en effet possible d’acheter ou d’offrir du vin par abonnement dans lesquels des coffrets de 1, 2 ou 3 bouteilles sont expédiées chaque mois. Les consommateurs sont alors de plus en plus enclins à découvrir de nouveaux vins en ligne, tout comme ils ont tendance à accorder plus d’attention aux vins biologiques ou qui respectent les traditions.

On ne peut ignorer qu’avec l’avènement des nouvelles technologies et d’internet, les consommateurs n’achètent plus leur vin de la même manière qu’il y a 20 ans.

  • En 2013,  le marché de la vente de vin en ligne a dépassé le cap du milliard d’euros depuis 2015, ce qui représente environ 10% du marché total.
  • Plus de 4 millions de français ont acheté du vin sur internet l’année dernière, et y dépensent en moyenne 170 euros par an.
  • Le volume moyen d’achat sur internet est de 3 à 6 bouteilles contre 1 à 2 en magasin. Le panier moyen est donc multiplié par 3 lorsque l’on achète en ligne.

Données  SOWINE/SSI

Une nouvelle manière de se faire connaître à la portée des vignerons

UN SITE WEB ATTRACTIF POUR MIEUX VENDRE SON VIN

Un amateur de vin qui navigue sur un site web de vente en ligne, attend de ce dernier  :

  • Soit facile de communiquer avec le producteur (74%)
  • Qu’il comprenne des vidéos (65%)
  • Un design agréable et de qualité (49%)
  • Compatible avec les smartphones (47%)
  • Compatible avec les tablettes (34%)

Que recherchent les consommateurs lorsqu’ils visitent votre site web ?

  • Les coordonnées du producteur (85%)
  • Des informations sur la gamme (78%)
  • Des informations sur les accords mets et vin (73%)
  • Un moyen d’acheter directement le vin en ligne (63%)

Et, à qualité de vin égale, c’est bien souvent un site qui répondra à ces attentes,  qui remportera l’intérêt du consommateur qui, à défaut de pouvoir goûter le vin qu’il souhaite acheter, se laissera convaincre par des critères plus subjectifs. C’est pourquoi, pour qu’un caviste ou un producteur arrive à mieux vendre son vin, il est important qu’il envisage son site web comme un véritable outil commercial, qu’il le dote d’un visuel fort et dynamique pour recréer un univers social unique, différenciable et passionné.
Le site permettra de faire découvrir l’entreprise et ses valeurs, mais surtout ses produits, dont les fiches doivent être rédigées avec soin !

Du petit producteur local aux grandes propriétés viticoles,  personne aujourd’hui ne peut se permettre de sous-estimer l’influence d’internet et du marketing digital. Nous vivons dans un monde profondément injuste : ce n’est plus seulement celui qui produira le meilleur des vins qui aura le plus de succès, mais celui qui saura au mieux communiquer avec ses consommateurs et leur donner l’envie d’acheter ses produits (nous vous conseillons tout de même de ne pas négliger la qualité, c’est toujours un plus !).

Ce vin du Languedoc compense le manque de prestige de sa région de production, par un design original qui le fera immédiatement sortir du lot dans un rayon. Cette bouteille blanche saute aux yeux au milieu de toutes les bouteilles noires.

En proposant un site internet régulièrement mis à jour, tout producteur viticole peut aujourd’hui se faire connaître directement auprès de sa cible. L’important est de produire un contenu de qualité régulièrement mis à jour.

Mais tout d’abord il fait développer (voir créer) l’ image de son vin / de sa marque. Les 6 étapes les plus importantes pour créer sa marque visuellement